À propos

Un savoir-faire familial centenaire

Depuis maintenant cinq générations, nous perpétuons un savoir-faire reconnu dans toute la région lavalloise.

1re génération

La grande histoire de Ferme Marineau débute dans les années 20. Joseph Marineau se marie à Odile Jolicoeur une femme au sens des affaires aiguisé. Elle fait la culture de tabac sur des terres louées. Les profits de ses ventes au marché Saint-Baptiste de Montréal permettent à la famille d’acquérir les terres pour les futures générations.

La grande histoire de Ferme Marineau débute dans les années 20. Joseph Marineau se marie à Odile Jolicoeur une femme au sens des affaires aiguisé. Elle fait la culture de tabac sur des terres louées. Les profits de ses ventes au marché Saint-Baptiste de Montréal permettent à la famille d’acquérir les terres pour les futures générations.

2e génération

Josephat Marineau et Irène Jolicoeur ont 14 enfants. La famille cultive des légumes en grandes quantités pour vendre au détail et en gros aux marchés Maisonneuve et Bonsecours de Montréal. L’utilisation de la technique des couches chaudes permet de produire des récoltes très tôt au printemps. Le nom de Josephat est parfois cité à Radio-Canada comme étant le producteur de primeur de la laitue (première récolte de l’année).

3e génération

Au décès de leur père, Réal, Josephat fils (Bouboule) et Roger s’associent pour fonder Marineau et Frères. C’est à cette époque que le premier kiosque à légumes de la famille est né. Il est tenu par Louise Saint-Pierre alors mariée à Roger. En 1989, Roger se dissocie de ses frères. Il se lance alors avec sa femme dans l’autocueillette de fraises et la culture de fleurs annuelles en serre.

4e génération

Après avoir fait un bref passage dans la culture et la vente de fleurs séchées, Martin et Louis, fils de Roger et Louise, retournent aux sources. Ils se lancent dans la production de fruits et de légumes. Les serres de fleurs sont transformées pour accueillir concombres et tomates. Les champs produisent fraises, framboises, maïs et hébergent les plants de bleuets en pots. Ferme Marineau devient vite un arrêt incontournable de la région où fraicheur et qualité sont au rendez-vous.

5e génération

Roxanne, Audrey, Matis, Justin et Alexis, les enfants de Martin et Louis Marineau sont déjà très impliqués à la ferme pendant la période estivale. Ils ont aussi l’aide de leur cousine Amélie à la cuisine. Après une expérience dans la culture de melons, Matis se lance maintenant dans un projet de crèmerie avec Roxanne.

L’agriculture raisonnée

Ferme Marineau pratique une agriculture raisonnée (plus respectueuse de l’environnement) qui utilise la lutte intégrée comme approche écologique pour la gestion des ravageurs et des maladies dans les cultures.

La lutte intégrée

Elle est basée sur l’expérimentation, l’observation et la rentabilisation des cultures en harmonie avec l’environnement. Elle prend en considération l’ensemble des méthodes disponibles de protection des plantes afin de contrôler le développement des ennemis des cultures (insectes, champignons, maladies).

La lutte intégrée est une méthode qui comporte cinq étapes :

  • Connaissance : Déterminer les principaux ennemis des cultures, comprendre leurs modes de reproduction et leurs cycles de vie. Répertorier les organismes bénéfiques à la croissance des plantes (nématodes, etc.).
  • Prévention : Sélectionner des terres appropriées à la culture, choisir des variétés de plantes adaptés, privilégier la rotation des cultures, adopter des méthodes préventives (pièges à insectes, haies brise-vent, etc.).
  • Suivi des champs ou des serres : Dépister les ennemis des cultures, utiliser des techniques d’échantillonnage et établir des seuils d’intervention. Surveiller la progression des invasions des ennemis des cultures en se basant sur des modèles prévisionnels.
  • Intervention : Mettre en œuvre des moyens de lutte préventive qui assurent une réduction durable et souvent plus efficace des populations d’organismes nuisibles.
  • Évaluation et rétroaction : Vérifier l’efficacité des interventions afin de planifier la prochaine saison de production et mieux peaufiner les pratiques dans l’avenir. La lutte intégrée est une approche dynamique qui évolue en fonction des connaissances scientifiques, d’où l’importance de mettre à jour des méthodes de contrôle selon les avancées scientifiques et les résultats expérimentaux.

Club-conseil

Ferme Marineau est membre du club-conseil en agroenvironnement AgriXpert. Les agronomes du club aident et conseillent à l’application de la lutte intégrée dans les cultures. Les membres travaillent selon six axes d’intervention :

  • Gestion des fertilisants
  • Réduction de l’utilisation des pesticides
  • Pratique culturale de conservation (prévenir l’érosion et préserver la santé des sols)
  • Aménagement et protection des cours d’eau
  • Diminution des gaz à effet de serre
  • Amélioration de la biodiversité

Compost

Ferme Marineau recycle et composte les feuilles mortes des citoyens de la ville de Laval ainsi que des copeaux de bois pour en faire un engrais qui servira dans les champs. Cela augmente la matière organique tout en fertilisant les champs pour une agriculture durable.